Ma vie de jeune artiste, My life as a young artist

My studio at The Swatch Art Peace Hotel in Shanghai

Everyone knows that being an artist is HARD. Even with a MFA we can easily lose hope. We shouldn’t ever let go of our efforts and try all sorts of art competitions or art residencies. That's what I did. One year after graduating, the prestigious artist residency the Swatch Art Peace Hotel in Shanghai invited me. In reality, it's a competition open to everyone on the Internet. Just fill in the file with the project, a CV, a cover letter and of course visual works. An exceptional jury validates (or not) the submission. It is composed of Big Names such as Georges Clooney or François-Henri Pinault.

I traveled there in January for a period of 6 months. It was my first artist residency and I can tell you that I was not disappointed! When I arrived at Pudong airport, a driver came to pick me up to drop me at the front of the hotel. It is a beautiful design-hotel on the famous East Nanjing Road on the Bund. I had the chance to live in an extraordinary design-room for 6 months. But when I discovered my workshop, I couldn’t believe it! If I had to describe it in one word: huge! I had never had so much space to paint, draw, and produce videos and even installations.

 

It was a magical experience, I met artists of all ages and different nationalities: South Korean, American, Swedish, Singaporean, Japanese and many others. It's such a dynamic city that I quickly created a network and participated in several group exhibitions.

Sometimes we have the impression that the story we are working on doesn’t interest anyone. But it's wrong! I went there to do some researches on the status of women in Chinese society, my project was strong, maybe a little dark but it doesn’t matter, it was interesting and this is the essential. I am extremely happy I have been chosen to complete this residency.

And well I went back home at the end of June and...! Then I was traveling to the Venice Biennale in July and came across my portrait, a portrait wall of all the Swatch Art Peace Hotel artists Faces. It made me smile; I appreciated “my” little contribution to the famous Venice Biennale.

 

Tout le monde le sait, être artiste c’est la GALERE. Même avec un DNSEP en poche, équivalent d’un Master 2, il arrive qu’on perde espoir. Il ne faut surtout  rien lâcher et tenter les concours pour les prix ou résidences d’arts. C’est ce que j’ai fais et figurez-vous qu’un an après ma sortie de l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg, j’ai été invité par la prestigieuse résidence d’artiste le Swatch Art Peace Hotel à Shanghai. En réalité, c’est un concours ouvert à tous sur internet. Il suffit de remplir le dossier avec le projet, un CV, une lettre de motivation et bien sûr des visuels de travaux. Et c’est un jury d’exception qui valide ou non le dossier. Il est composé de Grand Noms tel que Georges Clooney ou bien François-Henri Pinault.

C’est en janvier 2017 que j’y ai voyagé durant 6 mois. Pour une première résidence, je peux vous dire que je n’ai pas été déçue ! Arrivée à l’aéroport de Pudong, un chauffeur est venu me récupérer pour me déposer au pied de l’hôtel. Un magnifique design-hôtel sur la fameuse East Nanjing Road en face du Bund. C’est dans une chambre d’un design extraordinaire que j’ai eu la chance de vivre pendant 6 mois. Mais quand j’ai découvert mon atelier, je n’en revenais pas ! Si je devais le décrire en un seul mot : immense ! Je n’avais jamais eu autant d’espace pour peindre, dessiner, produire des vidéos et même des installations.

 

C’était une expérience magique, j’y ai rencontré des artistes de tout âge et de différentes nationalités : sud coréenne, américaine, suédoise, singapourienne, japonaise et bien d’autres. C’est une ville tellement dynamique, que je m’y suis rapidement créée un réseau et j’ai pu participer à plusieurs expositions collectives.

Tous ça pour dire que parfois on a l’impression que notre histoire ou bien la problématique sur laquelle on travail n’intéresse personne. Mais c’est faux ! Je suis partie étudier le statut de la femme dans la société chinoise, mon projet était fort, peut-être un peu noir mais c’est pas grave, intéressant c’est l’essentiel.

Je suis tellement ravie d’avoir été choisi pour faire cette résidence. Je suis rentrée chez moi fin juin et … ! Je voyageais à la Biennale de Venise en juillet et je suis tombée sur mon portrait, un mur de portrait de tous les artistes du Swatch Art Peace Hotel. Ca m’a fais sourire, j’ai appréciée cette petite contribution de « ma » part à la célèbre Biennale de Venise.

My studio at The Swatch Art Peace Hotel in Shanghai

Exhibition There is nothing at Half-image Gallery in Shanghai : http://mp.weixin.qq.com/s/yDRx1ven1-Tkw9o2IJ4vPg

Exhibition Art Hyperactivity Disorder with Artogather Arts and culture (Shanghai) Co., Ltd., OHMY DESIGN at Shanghai Fashion Center : https://www.facebook.com/events/1863923283866526/

Posing next to the Swatch Faces wall at the Venice Biennale in Sale D'armi


Related articles

Believe

Ma vie de jeune artiste, My life as a young artist

My muse

Ma vie de jeune artiste, My life as a young artist

Last articles

Categories